Top Vins De France

Edition du 30/04/2019
 

Clos des Lunes

Top

CLOS DES LUNES

“Nous avons commencé avec 12 hectares en 2011, nous raconte Olivier Bernard, et avons vendangé cette année plus de 70 hectares.


Très gros succès : nous avons déjà vendu tout le millésime 2014 Clos des Lunes, et cette année, nous allons produire 250 000 bouteilles d’une qualité top. Le secret de ce succès : ces Sémillons qui s’épanouissent sur ces grands terroirs ont une grande minéralité, une fraîcheur exceptionnelle. Ce cépage, qui entre à 70% dans l’assemblage, offre à la fois la fraîcheur mais aussi la rondeur, le charme. Le Sémillon est un cépage gourmand qui donne un peu de gras au vin tout en étant vif. Ces vins produits à base de Sémillon à Sauternes sont très particuliers, je n’ai jamais goûté cela ailleurs. Ils plaisent beaucoup aux consommateurs car ils sont généreux et charmeurs. Nous venons de reprendre deux propriétés à Barsac, dont un Cru Classé en 1855. Nous allons donc produire du Sauternes Château Suau, et au Clos des Lunes en 2015. Quant au blanc sec, il existe trois cuvées : Clos des Lunes Lune d’Or (cuvée d’exception avec nombre limité de bouteilles), Clos des Lunes Lune d’Argent (la Grande Cuvée); Clos des Lunes Lune Blanche, élaborée en cuves. Lune d’Or et d’Argent sont élevées en barriques.”

   

Clos des Lunes

Olivier Bernard

33850 Léognan
Téléphone : 05 56 64 16 16
Télécopie : 05 56 64 18 18
Email : olivierbernard@domainedechevalier.com




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château PRADEAUX


Le château est entré dans la famille Portalis en 1752, et compte 25 ha dont 20 plantés en vigne. C’est Arlette Portalis, et sa mère Suzanne, qui viennent, pendant la guerre de 39-45, réhabiliter le domaine détruit par l’occupation. Aidées par le Baron Leroy, fondateur de l’INAO, elles vont se lancer dans l’aventure du Bandol et du mourvèdre. Cyrille est le seul descendant et Arlette lui a transmis, avec les terres, la passion du Bandol. Depuis 1985 il est le seul vinificateur du Château Pradeaux, le chantre du travail authentique de la terre, l’héritier de la passion du mourvèdre et de son élevage patient en foudres de chêne. À son tour, il transmet le virus du mourvèdre à ses fils Etienne et Edouard qui l'épaulent dans le secteur commercial et pour la culture. Selon Étienne Portalis, “l’année 2018 fut compliquée, un mois de Mai pluvieux, le mildiou tout le temps de la macération, une maturité difficile à obtenir, plus la grêle de Juin, tout cela a entrainé une perte de production (- 15%). Néanmoins, les vins restants ont beaucoup de matière. En vente : en rouge, Château Pradeaux 2014, Le Lys 2014, et le Bandol rosé 2018.” Superbe Bandol rouge 2013, aux notes de cuir et de mûre, un vin puissant et persistant, aux tanins harmonieux et riches, d’une très jolie finale, comme cette autre Bandol rouge Le Lys de Château Pradeaux 2013, le Mourvèdre, fortement majoritaire, est associé au Cinsault ou au Grenache en fonction des millésimes, élevage en foudre de chêne sur environ 2 ans, vraiment remarquable, un vin dense, racé, au nez intense et complexe (mûre, cannelle, cuir), de couleur profonde, de bouche étoffée.

Cyrille Portalis
676, chemin des Pradeaux
83270 Saint-Cyr-sur-Mer
Téléphone :04 94 32 10 21
Email : contact@chateaupradeaux.com
Site personnel : www.chateau-pradeaux.com

BADER MIMEUR


Au sommet. Depuis 1919, la Famille Bader-Mimeur est propriétaire et exploite 98% des vignes du domaine du Château de Chassagne-Montrachet sur 5 ha plantés en Chardonnay et Pinot noir. Ce domaine familial de 8 ha au total, exploite aussi des parcelles de Chassagne-Montrachet village (proche des Grands Crus du Montrachet), de Saint-Aubin 1er cru En Remilly et de Bourgognes régionaux plantés sur la commune de Chassagne. Aujourd’hui, Nathalie et Sébastien Fossier, arrière petits-enfants de Charles Bader et d'Elise Mimeur, représentent la 5e génération du domaine et font vivre le domaine aux côtés de leur père Alain Fossier, mari de Marie-Pierre Bader. Le plus grand soin est apporté aux vignes qui sont conduites en lutte raisonnée (travail mécanique du sol, effeuillage manuel…) afin d’obtenir les meilleurs raisins possibles qui seront récoltés manuellement et vinifiés dans la cuverie historique du domaine. Tous les vins sont élevés en fûts de chêne dans les caves voûtées enterrées durant 10 à 15 mois. Le caveau de dégustation est ouvert toute l’année sur RDV (dimanche compris). Vous y serez chaleureusement reçu par les propriétaires ou par Jean-Luc Huguenin, chef de culture passionné par la vigne et la vinification. “L’année 2019 sera l’année du centenaire du Domaine Bader-Mimeur, acheté par Charles Mimeur en août 1919. Nathalie Fossier, 5e génération, prendra à cette occasion les rênes du domaine.” On se fait bien entendu plaisir avec ce Chassagne-Montrachet blanc 2016, 100% Chardonnay, (le bas du Clos, avec des terres plus argileuses, est planté en Pinot noir, une parcelle de 2 ha de vignes de plus de 60 ans, vinification en cuves de chêne et élevage en fûts 18 mois). Un vin de jolie robe dorée, de bouche parfumée et persistante, avec ces connotations de fruits jaunes frais, suave comme il se doit et d’une jolie finale épicée. Le Chassagne-Montrachet blanc Vieilles Vignes 2015, (vignes de 35 ans en moyenne, élevage en fûts de chêne français, dont 20% de fûts neufs, durant 15 mois), de belle harmonie, où s’entremêlent des nuances de lis, de pomme mûre et de fumé, d’une élégance persistante. Le Chassagne-Montrachet rouge 2016, parfumé, charnu et souple, aux arômes subtils où dominent les fruits mûrs et la violette, tout en structure, très typé, allie finesse et charpente.


Gérant : Alain Fossier
1, chemin du Château
21190 Chassagne-Montrachet
Téléphone :03 80 21 30 22 et 06 22 86 48 29
Email : info@bader-mimeur.com
Site personnel : www.bader-mimeur.com

LAURENT-GABRIEL


En 1982, Daniel Laurent reprend l’exploitation familiale de ses parents. Son père ne produisait qu’une infime partie de sa récolte en Champagne qu’il réservait à quelques amis et clients, le reste était vendu au négoce champenois, à la vendange, en raisins. Dès son arrivée, il a décidé de produire son propre Champagne, avec l’aide de son épouse, ils sont épaulés par Marie-Marjorie, leur fille. Leur exploitation est très modeste, avec 3 ha de vignes situées sur deux terroirs : 90% à Avenay-Val-d’Or, classé 1er Cru, et à Avize, classé Grand Cru. Limon superficiel argilo-calcaire 40 à 60 cm et sous-sol craie, avec des coulées de pierres meulières. Sud-sud-est. Vinification très traditionnelle, élevage en fûts (quelques mois) 30% de la production. Vinification du vin de base pour une partie en fûts pour l'élaboration de l'assemblage des cuvées. Pas de fermentation malolactique. L’exemple typique d’un Champagne provenant d’un terroir propre. “Pour nous aussi, nous dit Marie-Marjorie Laurent, l’année 2018 s’est révélée superbe, tout ce que nous souhaitions est bien là, bon équilibre, bel accord sucre et acidité, nous allons mettre en bouteilles le Blanc de blancs, le Blanc de noirs et un Rosé de Saignée, issu de vieilles vignes. Nos ventes en 2019 se portent sur le Réserve 2015, la Grande Réserve 2013, l’Extra brut 2011, le Millésimé 2002 et notre Champagne rosé 2015.” Remarquable Champagne Grande Réserve brut, 75% Pinot noir, 20% Chardonnay, 5% Meunier, de teinte délicatement dorée, aux notes discrètes de miel, de noix et de rose, qui allie fraîcheur et charpente, tout en arômes. Le Champagne Réserve brut, aux nuances de fruits mûrs, avec notes de tilleul et d’abricot, est de bouche vineuse avec des touches crémeuses. Le Blanc de blancs brut, puissant et bouqueté, avec des senteurs délicates de rose et de citron, d’une nervosité en bouche certaine, mêle structure et finesse, un Champagne d’une belle finale au palais, à prévoir sur un homard au basilic ou une tarte sablée à la fraise. Leur Millésime 2002, 80% Pinot noir, 20% Chardonnay, issu d’une vinification sans fermentation malolactique et sans passage au froid, élevé 6 mois en fûts de chêne, de mousse très perlante et très persistante, est un Champagne riche, tout en bouche, où l’on retrouve des effluves de citron et de miel, fruité au nez comme en bouche, distingué. Quant au Grand Rosé brut, il est de jolie mousse, suave comme il se doit, dégage des nuances de fraise et d’épices, un Champagne de très belle teinte, corsé et rond à la fois, parfait, notamment, sur des tagliatelles au basilic et pignons ou un carpaccio de bœuf.

Marie-Marjorie Laurent
2, rue des Remparts
51160 Avenay-Val-d'Or
Téléphone :03 26 52 32 69
Email : email@laurent-gabriel.com
Site : www.vinsdusiecle.com/champagnelaurent-gabriel
Site personnel : www.laurent-gabriel.com

DOMAINE DE LA RENAUDIE


Des vignerons de père en fils depuis 3 générations. C'est l'arrière-grand-père, Albert Denis, le premier de la lignée, qui s'est installé sur le Domaine en 1928. Depuis 1982, c'est Bruno Denis qui est à la tête du domaine. Il est perfectionniste et passionné par son métier. Sa femme, Patricia, oenologue de formation, s'occupe aussi de la commercialisation. L'âge des vignes (35 ans) et les sols pauvres et peu profonds (argilo-sableux) leur permettent d'élaborer des vins de garde. La cave est constituée d'un ensemble de bâtiments ayant chacun un rôle spécifique dans les différentes étapes du travail des vins (chai de vinification, cuves Inox, cave de stockage, local de réception…). Remarquable Touraine cuvée Albert Denis rouge 2013, harmonieux, typé, au nez de fruits mûrs et d'humus, aux tanins équilibrés, de bouche à la fois puissante et ronde, non encore à maturité, à ouvrir sur un salmis de palombes. Le Touraine cuvée Les Guinetières rouge 2015, issu des plus vieilles vignes du domaine dont la parcelle des Guinetières, de couleur cerise soutenue, aux arômes de fruits cuits et de sous-bois, est très équilibré, aux tanins fermes et fondus à la fois, quand leur autre Touraine rouge Chenonceaux 2014 (Liger d’Or 2016), d'un beau rouge profond, riche en fruits et en arômes, tout en finesse tannique, est un vin très parfumé, ample et structuré, d'une belle finale en bouche. Le Touraine Perle Rosée 2015 est floral, un vin nerveux, parfait avec une terrine de foies de volaille, très bien vinifié comme le Touraine rouge Cabernet 2014, tout en bouche, franc, avec des nuances de framboise fraîche. Goûtez le Touraine rosé brut 2014, qui sent bon la fraise, et le Touraine blanc brut 2013, tout en charme, au nez de petits fruits frais (citron), très bien équilibré en acidité, de bouche suave finement acidulée, de mousse fine. S'il en reste, procurez-vous le Touraine blanc Chenonceaux 2011, issu des meilleurs coteaux de la Vallée du Cher, ample, parfumé, est tout en charme, au nez de petits fruits frais (citron).

Patricia et Bruno Denis
115, route de Saint-Aignan
41110 Mareuil-sur-Cher
Téléphone :02 54 75 18 72
Télécopie :02 54 75 27 65
Email : domaine.renaudie@wanadoo.fr
Site : domainerenaudie
Site personnel : www.domainerenaudie.com


> Nos dégustations de la semaine

Domaine CRUCHANDEAU


Julien Cruchandeau, qui n'est pas issu d'une lignée de vigneron, a créé son domaine en 2003, après une solide formation en œnologie et viticulture, et des emplois dans divers domaines bourguignon. Ses vignes sont cultivées dans le respect des sols et des terroirs. Pas d'engrais chimique, lutte raisonnée, vendanges manuelles, vinification le plus naturellement possible, élevage de 8 à 18 mois en cuves ou en fûts.
Le Bouzeron Vieilles vignes 2011, cépage Aligoté, vignes de 66 ans, élevage pour 80% en cuve pour préserver la fraîcheur et la minéralité de l'Aligoté et 20% en fûts neuf pour ajouter de la complexité et du gras, médaille d'Argent au concours de la Côte Chalonnaise, est bien agréable. Excellent Savigny-lès-Beaune Les Petits Picotins 2011, un premier millésime issu de Pinot Noir élevé de 12 à 15 mois en fûts de chêne, de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre, ample, très persistant, très fin, avec des tanins souples et puissants à la fois, de bonne garde. Goûtez le Crémant de Bourgogne brut, de bouche légère, tout en fraîcheur, avec ces notes florales et fruitées, de mousse tendre, et le Hautes Côtes de Nuits Les Valençons rouge 2011 (c'est le deuxième millésime pour cette cuvée), au nez subtil où dominent les sous-bois et la myrtille, est bien classique de son appellation, de robe intense, très bien élevé. Tout cela fait qu'il n'y a pas à hésiter.

Julien Cruchandeau
4, rue Robert
21700 Chaux
Tél. : 03 80 62 16 50 et 06 74 85 79 62
Email : domaine.cruchandeau@gmail.com
www.domaine-cruchandeau.com


VEUVE OLIVIER et Fils


Le vignoble est exploité par Sandrine Charpentier-Olivier avec la bienveillance de ses parents Michelle et Pierre qui lui ont transmis leur savoir-faire de vignerons champenois. Le Champagne Veuve Olivier et Fils est né dès 1922 grâce à l?arrière-grand-père de la famille, Edmond, à Trélou-sur-Marne. Sa fille Liliane développa son activité avec l?aide de son fils Pierre et baptisa la marque Veuve Olivier et Fils en 1955. Le patrimoine de la Maison atteint aujourd?hui plus de 18 ha. Sandrine a grandi dans la viticulture et a su s?entourer d?une équipe et de techniques alliant tradition et modernité pour vous offrir le meilleur de son patrimoine.
Les 21 parcelles de la Maison sont situées à Trélou-sur-Marne dans la Vallée de la Marne. Nous y cultivons une majorité de Pinot Meunier, mais aussi le Chardonnay et le Pinot Noir. La lutte raisonnée et une vinification parcellaire y sont pratiquées, notre Maison ayant à cœur de retranscrire au plus exact la typicité de notre terroir.?
Un savoureux Champagne Secret de Cave, Champagne brut Secret de Cave, 35% Chardonnay, 10% Pinot Noir et 55% Pinot Meunier, vendanges de 2011 et 40% de réserve de 2010, il bénéficie d?un long vieillissement dans les caves, il a des arômes bien présents de fleurs blanches fraîches, de fougère et de poire, d?une grande finesse, un vin complexe, d?une finale persistante et puissante.
Belle réussite avec ce brut Perle de Lumière, 60% Chardonnay, 20% Pinot Noir et 20% Pinot Meunier, vendange de 2012 et 35% de vin de réserve de 2011, il est tout en arômes (fruits secs, citron, narcisse), de bouche élégante, avec un bel équilibre entre la fraîcheur, la rondeur et le fruité, un vin très charmeur, de jolie teinte, parfumé en finale, aux nuances de pêche et de bruyère. Excellent Carte d?Or brut, dominance en Pinot Meunier, d?une belle longueur, fin, de mousse intense, aux notes de fleurs et de pain grillé, est bien spécifique de son cépage, avec cette touche délicatement épicée.
Superbe rosé brut Perle de Saignée, 40% Pinot Noir et 60% Pinot Meunier, vendange de 2014, charmeur avec ce nez de bonbon anglais, de bouche intense et bien fruitée, vive et équilibrée.

Sandrine Charpentier-Olivier
10, route de Dormans
02850 Trélou-sur-Marne
Tél. : 03 23 70 24 01
Email : info@champagne-veuve-olivier.com
www.champagne-veuve-olivier.com


PETRUS


Petrus fait partie des vrais vins mythiques, à un prix lui aussi hors normes, certes. C?est l?archétype des grands crus où le terroir crée cette osmose exceptionnelle avec le cépage et les hommes. Ici, c?est l?élégance qui prime dans le vin, jamais la surconcentration ou le bois...

Pour comprendre Petrus, rien ne vaut ce qu?en dit Jean-Claude Berrouet (à la retraite, c?est son fils Olivier, aujourd?hui, qui est aux commandes) : ?Lorsque l?on parle d?un vin, il faut d?abord présenter le sol, c?est lui qui lui donne son originalité, sa typicité et, à Petrus, l?originalité est particulièrement importante puisque l?on sort des sentiers battus bordelais. Ici, ce qui prime, c?est la rencontre de 2 argiles, une argile ancienne, bleue, arrivée dans la seconde moitié de l?ère tertiaire. Au Quaternaire, il y a eu des recouvrements graveleux, mais, à Petrus, ce sont des argiles noires gonflantes qui donnent la spécificité? Petrus (11,5 ha) est situé sur un plateau et plus précisément sur un mamelon argileux qui culmine à 42 m d?altitude, ce qui permet aux eaux de ruissellement de surface de ne pas stagner et d?aller vers le bas. Ainsi, il n?y a jamais d?excès d?eau mais l?une des vertus de l?argile est ce pouvoir de rétention d?eau, elle se comporte comme une belle éponge, et restitue l?eau lentement à la plante en période de sécheresse. Petrus, c?est aussi l?expression d?un cépage, le Merlot, qui s?épanouit pleinement sur ces argiles. C?est un vignoble très ancien. J?y suis arrivé en 1964 et j?ai connu une parcelle postphylloxérique qui avait été plantée en 1885. Il y a encore des parcelles plantées en 1957, mais la moyenne d?âge des vignes est de 35 ans. À partir de 1985, nous avons fait un gros effort de sélection massale en collaboration avec l?Inra et la chambre d?agriculture. Pour les replantations, nous avons réintroduit les vieux pieds de vigne sélectionnés et passés en Tests Elisa pour vérifier leur état sanitaire. Ainsi, nous avons reproduit les vieilles sélections qui avaient été choisies par nos anciens, auxquelles nous avons ajouté de nouveaux clones, de telle sorte qu?on laissera aux successeurs la population ancienne et la population moderne.

La culture de la vigne est très traditionnelle à Petrus : on laboure 2 fois par an, on chausse et déchausse. Les rendements varient de 25 à 39 hl/ha mais la moyenne se situe plutôt vers 35 hl/ha. Les vendanges sont manuelles, effectuées en cagettes avec un tri sévère effectué sur 2 tables de tri. La vinification est très traditionnelle avec des fermentations en cuves béton. Nous privilégions des extractions très mesurées, ainsi les cuvaisons ne sont pas très longues car nous souhaitons rester sur le fruit et des tanins soyeux. S?ensuit l?élevage durant 18 à 20 mois en fûts de chêne avec une proportion de bois neuf qui varie selon les millésimes (un peu plus de 50 %). Nous évitons le surboisage, toujours dans un souci permanent de préserver la spécificité du vin. Le vignoble est protégé en lutte raisonnée. Nous pratiquons depuis 1991 l?étude de la maturité phénolique en parallèle avec la maturité physiologique.

Avec l?indice de maturité et la dégustation des baies, parcelle par parcelle, nous déterminons une date de vendange la plus précise possible, ce qui est un facteur primordial pour obtenir la meilleure qualité d?un vin. La force du terroir se retrouve aussi dans le potentiel d?évolution. Celui de Petrus est très important et tout le monde se souvient encore des fabuleux 1953, 1955, 1959, 1961 ou de l?exceptionnel 1947??

Ce Pomerol 2013 prouve que, dans ce millésime très délicat, un cru comme Petrus sort du lot, avec un très beau vin, toujours distingué, d?une trame délicate, de bouche où les fruits noirs se mêlent à des connotations subtiles où l?on retrouve le musc, l?humus, le poivre rose... Le 2012 est tout simplement formidable, d?une extrême finesse, déjà avec ces nuances truffées, au nez comme en bouche, un vrai vin de ?velours?, certainement l?un des plus grands et séduisants vins de ce millésime, tous Bordeaux confondus. Superbe 2007, parfait aujourd?hui, de robe brillante, très complet, avec une belle matière présente et savoureuse, aux senteurs de petits fruits noirs (cassis, prune), de cuir et de violette, qui poursuit son évolution. Le 2006, succulent, avec ce nez légèrement épicé, a des tanins présents qui commencent à peine à se fondre, aux nuances de myrtille et de truffe.
Grandissime 2005, puissant, très complexe, d?une très grande structure, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, de truffe, de cuir, avec des tanins soyeux mais intenses, tout en distinction, de grande évolution. Le 2004 est splendide, dans la grande tradition bordelaise, charnu, un vin riche en bouquet comme en matière, aux notes de cuir et de cassis confit, d?une grande harmonie, à savourer aujourd?hui avec des poules faisanes rôties, polenta aux truffes ou un rôti de veau farci aux truffes. À ses côtés, ce 2003, un vin dense, tout en harmonie, riche au nez, avec ces notes de mûre et d?humus, et des senteurs de cuir et de pruneau en bouche, aux tanins savoureux.

Jean-François et Jean Moueix
Duclot 3, place Rohan
33082 Bordeaux Cedex



> Les précédentes éditions

Edition du 23/04/2019
Edition du 16/04/2019
Edition du 09/04/2019
Edition du 02/04/2019
Edition du 26/03/2019
Edition du 19/03/2019
Edition du 12/03/2019
Edition du 05/03/2019
Edition du 26/02/2019
Edition du 19/02/2019
Edition du 12/02/2019
Edition du 05/02/2019
Edition du 29/01/2019
Edition du 22/01/2019
Edition du 15/01/2019
Edition du 08/01/2019
Edition du 01/01/2019
Edition du 25/12/2018
Edition du 25/12/2018
Edition du 18/12/2018
Edition du 11/12/2018
Edition du 04/12/2018
Edition du 27/11/2018
Edition du 20/11/2018
Edition du 13/11/2018
Edition du 06/11/2018
Edition du 30/10/2018
Edition du 23/10/2018
Edition du 16/10/2018
Edition du 09/10/2018
Edition du 02/10/2018
Edition du 25/09/2018
Edition du 18/09/2018
Edition du 11/09/2018
Edition du 04/09/2018
Edition du 28/08/2018
Edition du 21/08/2018
Edition du 14/08/2018
Edition du 07/08/2018
Edition du 31/07/2018
Edition du 24/07/2018
Edition du 17/07/2018
Edition du 10/07/2018
Edition du 03/07/2018
Edition du 26/06/2018
Edition du 19/06/2018
Edition du 12/06/2018
Edition du 05/06/2018
Edition du 29/05/2018
Edition du 22/05/2018
Edition du 15/05/2018
Edition du 08/05/2018
Edition du 01/05/2018
Edition du 24/04/2018
Edition du 17/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 03/04/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 20/03/2018
Edition du 13/03/2018
Edition du 06/03/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 20/02/2018
Edition du 13/02/2018
Edition du 06/02/2018
Edition du 30/01/2018
Edition du 23/01/2018
Edition du 16/01/2018
Edition du 09/01/2018
Edition du 02/01/2018
Edition du 26/12/2017
Edition du 19/12/2017
Edition du 12/12/2017
Edition du 05/12/2017
Edition du 28/11/2017
Edition du 21/11/2017
Edition du 14/11/2017
Edition du 07/11/2017
Edition du 31/10/2017
Edition du 24/10/2017

 



Château La GRACE FONRAZADE


Château du MOULIN VIEUX


Château LAJARRE


CLOS DES LUNES


Maison PETTERMANN


Château FOURCAS-DUPRÉ


Domaine l'ABBE DINE


Pierre MIGNON


Domaine des LAMBRAYS


GITTON Père et Fils


Domaine de CARTUJAC


Domaine JOMAIN


FLEURY-GILLE


Château BERTHENON


Michel et Sylvain TÊTE


Domaine GRESSER


Château LANIOTE


Clos du PÈLERIN


SCHAEFFER-WOERLY


Domaine Alain GEOFFROY


Château des ROCHETTES


Domaine Anthony CHARVET


Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE


Domaine de TORRACCIA


Domaine des RAYNIÈRES


Jean-Paul PAQUET & Fils


Domaines BUNAN


Domaine de la CASA BLANCA


Domaine SERGUIER


Château LAVISON


MORIZE Père et Fils


Eric TAILLET



DOMAINE DE BELLEVUE


DOMAINE CRET DES GARANCHES


CHATEAU DES PEYREGRANDES


CHATEAU DE LA BRUYERE


CHAMPAGNE LIONEL CARREAU


DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


CHAMPAGNE CHARPENTIER


CHATEAU TOULOUZE


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


SCE DU CLOS BELLEFOND



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales